Chayan Khoi

artiste cyberréaliste

Chayan Khoi est un artiste iranien qui vit et travaille à Paris. Photographe, il a su très rapidement intégrer à son travail les opportunités qu’offraient les outils numériques. 

C’est ainsi que Chayan a développé son univers cyberéaliste*, selon la dénomination qu’il a lui-même créé, un univers qui mêle inspirations symboliques, mythes contemporains et classiques et visions d’avenirs espérés, rêvés, souhaités… en tout cas, des avenirs que chacun est invité à visiter, à s’approprier, à interroger…

Grâce au symbolisme très présent dans son travail, Chayan Khoi n’enferme pas les spectateurs dans un univers qui lui serait propre, au risque de limiter l’invitation au voyage à caused’ancrages ou angoisses qui lui serait propres. À l’inverse, il invite le spectateur à s’interroger sur des demains qui se construisent sur les briques de nos imaginaires, sur celles de nos peurs aussi bien que sur celle de nos espérances. Rien n’étant figé. Tout étant appelé à être bousculé, mis au défi du réel, des choix que chacun d’entre nous pose au quodien. 

Sous le regard de Chayan, exigent et sans concession (ne serait-ce qu’à l’égard des enjeux climatiques), le quotidien est transporté dans des avenirs plus ou moins lointains, plus ou moins oniriques, plus ou moins transcendés. Sous ses les pinceaux numériques, les codes, les symboles, les images de toutes les cultures construisent des futurs d’hybridation qui se font source d’inspiration et d’espoir pour le présent.

Pour les Mondes Anticipés, Chayan Khoi a produit une vingtaine d’œuvre inspirée des images que porte le festival. Alors, bon voyage en terre de cyberéalisme !

Ses carnets de voyages sont transposés en DVD. En tant que créateur numérique, Création numérique (no 31, nov. 1997), puis Création numérique/Pixel (nº 121, fév. 2006) lui ont consacré des portraits. En tant qu’artiste, il a fait très tôt l’objet de maints articles sur divers supports ou médias. En 2008, Chayan Khoï fut l’un des membres du jury du 33e prix Kodak de la critique photographique. En 2009, il expose « Rêves de Jérusalem » à la maison de vente Artcurial et, en mai 2009,  à la maison des ventes Pierre Berger à Bruxelles, exposition organisée par le comité Beaux-arts. Il a eu des expositions personnelles, notamment au centre d’art contemporain de Saumur et au musée de Marrakech. En avril 2012, il expose plusieurs de ses carnets de voyages et tableaux au Grand Palais pour LilleArtFair.

*Le cyberéalisme est un terme dérivé de cybernétique & de réalisme. Le monde cyberéaliste a été crée par Chayan, au gré de ses voyages, partout dans le monde, en le photographiant insatiablement. Sans cesse à la recherche de la beauté, il rapporte des images utilisées ensuite pour créer un monde à part composé entre autre de paysages étranges et de symboles universels. Chayan Khoï, photographe, peintre, vidéaste, est surtout un créateur d’images dans la nouvelle ère : le cyberéalisme !

Contact : chayankhoi.fr